Signes & symptômes

Reconnaître les signes précoces

Ce sont les crises d'épilepsie qui incitent le plus souvent les parents à consulter

  • Des crises d'épilepsie non provoquées surviennent fréquemment chez la majorité des enfants atteints de CLN2 entre 2 et 4 ans1
    • Chez certains enfants, la première crise peut être de nature fébrile ou survenir plus tardivement2,3
  • Les crises peuvent être de divers types, par exemple des crises généralisées tonico-cloniques, des crises d'absence, ou des crises myocloniques, atoniques, cloniques et toniques3,5,6
  • Les crises se poursuivent au fil de l'évolution de la maladie et deviennent réfractaires, nécessitant souvent plusieurs anti-épileptiques4
  • Les myoclonies, épileptiques ou non, constituent la caractéristique prédominante5

La prédominance des crises conduit souvent à un diagnostic de syndrome épileptique, sans recherche de l'étiologie des crises. Il en résulte souvent :

  • L'instauration d'un traitement par des anti-épileptiques, avec des effets secondaires pouvant occulter la CLN2 et en retarder l'identification4
  • Des tests repoussés jusqu'à ce que la maladie ait significativement progressé5,7

Le retard de langage précoce a été identifié comme un signe de la CLN2 chez la majorité des patients8

83 % des enfants atteints de CLN2 ont présenté un retard de l'acquisition précoce du langage8

  • Critères pour l'identification d'un retard de langage précoce :8
    • Premiers mots isolés prononcés à 18 mois (ou plus tard/jamais)
    • Premier assemblage de deux mots à 24 mois (ou plus tard/jamais)
    • Premières phrases complètes à 36 mois (ou plus tard/jamais)

Taux d'acquisition tardive du langage chez les enfants atteints de CLN2 et chez des sujets témoins du même âge8

Le retard de langage et les crises d'épilepsie peuvent être, en soi, des symptômes fréquents, mais le retard de langage précoce précédant l'apparition des crises devrait plutôt renforcer l'indice de suspicion d'une possible CLN2. Il est important d'interroger les aidants sur l'acquisition précoce du langage, même si les aptitudes actuelles paraissent normales.<sup>7,8</sup>
Le retard de langage et les crises d'épilepsie peuvent être, en soi, des symptômes fréquents, mais le retard de langage précoce précédant l'apparition des crises devrait plutôt renforcer l'indice de suspicion d'une possible CLN2. Il est important d'interroger les aidants sur l'acquisition précoce du langage, même si les aptitudes actuelles paraissent normales.7,8

Le retard de langage précoce n'est pas systématique ; chez certains enfants, les premiers symptômes peuvent prendre la forme d'une ataxie ou d'autres retards de développement.9

Si un enfant de 2 à 4 ans présente des crises d'épilepsie non provoquées nouvellement apparues…

  • SURVEILLER l'acquisition précoce du langage, même si les aptitudes actuelles paraissent normales
  • SE CONCENTRER sur les principaux points d'acquisition du langage spécifiques à l'âge avant l'apparition de symptômes manifestes
  • EFFECTUER LES TESTS de recherche de la CLN2 chez les enfants présentant ces 2 symptômes caractéristiques
D'après les données les plus récentes, un diagnostic plus précoce de la CLN2 est possible en surveillant l'acquisition précoce du langage précédant l'apparition des crises d'épilepsie.

Références : 1. Schulz A, Kohlschütter A, Mink J, Simonati A, Williams R. NCL diseases – clinical perspectives. Biochimica et Biophysica Acta. 2013;1832:1801-1806. 2. Mole SE, Williams RE, and Goebel HH. Correlations between genotype, ultrastructural morphology and clinical phenotype in the neuronal ceroid lipofuscinoses. Neurogenetics. 2005;6:107-126. 3. Pérez-Poyato MS, Marfa MP, Abizanda IF, et al. Late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis: mutations in the CLN2 gene and clinical course in Spanish patients. J Child Neurol. 2013;28:470-478. 4. Williams RE, Adams HR, Blohm M, et al. Expert opinion on the management of CLN2 disease. Poster session presented at: The 12th Annual WORLD Symposium; February – March 2016; San Diego, CA. 5. Schulz A, Cohen-Pfeffer JL, Crystal R, et al. Neuronal ceroid lipofuscinosis-2 (CLN2) disorder, a type of Batten disease caused by TPP1 enzyme deficiency: current knowledge of the natural history from international experts. Poster session presented at: The Society for the Study of Inborn Errors of Metabolism (SSIEM) Annual Symposium; September 2015; Lyon, France. 6. Chang M, Cooper JD, Davidson BL, et al. CLN2. In: Mole S, Williams R, and Goebel H, eds. The neuronal ceroid lipofuscinoses (Batten Disease). 2nd ed. Oxford, United Kingdom: Oxford University Press; 2011:80-109. 7. Fietz M, Giugliani R, AlSayed M, et al. Expert recommendations for the laboratory diagnosis of neuronal ceroid lipofuscinosis type 2 (CLN2 disease): diagnostic algorithm and best practice guidelines for a timely diagnosis. Poster session presented at: The 12th Annual WORLD Symposium; February – March 2016; San Diego, CA. 8. Nickel M, Jacoby D, Lezius S, et al. Natural history of CLN2 disease: quantitative assessment of disease characteristics and rate of progression. Poster session presented at: The 12th Annual WORLD Symposium; February – March 2016; San Diego, CA. 9. Åndell E, Tomson T, Carlsson S, et al. The incidence of unprovoked seizures and occurrence of neurodevelopmental comordities in children at the time of their first epileptic seizure and during the subsequent six months. Epilepsy Res. 2015;113:140-150. 10. Worgall S, Sondhi D, Hackett NR, et al. Treatment of late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis by CNS administration of a serotype 2 adeno-associated virus expressing CLN2 cDNA. Hum Gene Ther. 2008;19:463-474.